Trucs et astuces

TRUCS ET ASTUCES : La pierre fait peau neuve ! Les mécanismes de l'origine des phénomènes dont ils résultent sont encore mal connus et varient selon la nature des pierres. En attendant une connaissance plus approfondie des mécanismes, nous devons nous contenter de recettes obtenues par des essais technologiques ou d'expertise en cas de contentieux, plutôt que des recherches fondamentales. Des règles de prudence sont obligatoires avant le détachage par produits chimiques et implique toujours un ou deux essais préliminaires dans un emplacement à l'écart. * ALGUES, CHAMPIGNONS, MOUSSES - après grattage pour éliminer les traces, laver avec de l'eau additionnée de 5% d'eau de javel ou de 2% de formol (pharmacie) mélangé avec un peu d'alcool à bruler Pour détruire les mousses, laver soit avec un fongicide du commerce (produit détruisant les champignons parasites en droguerie) ou au sulfamate d'ammonium ou en mélangeant de l'eau et 1% de dichloropène (droguerie) * ASPHALTE ET BITUME - d'abord refroidir le produit avec de la glace jusqu'à ce qu'il devienne cassant - l'écailler alors avec un couteau de peintre ou autre outil adéquat - frotter la surface avec une poudre abrasive - rincer à grande eau * BOISSONS ALCOOLISÉES, BOISSONS GAZEUSES, CAFÉ, THÉ >> sur taches fraiches - recouvrir d'un tissu préalablement trempé dans un mélange de 1 volume de glycérine (pharmacie) et 4 volumes d'eau - pour accélérer le détachage, on peut ajouter deux volumes d'alcool isopropylique (droguerie) >> sur taches tenaces - appliquer un cataplasme de talc ou de craie en poudre et de tétrahydrofurane (chez PROLABO Paris) * CHEWING-GUM - d'abord refroidir le produit avec de la glace jusqu'à ce qu'il devienne cassant - l'écailler ensuite avec un couteau de peintre ou autre outil similaire * CHOCOLAT - utiliser de l'alcool ammoniacal - rincer à l'eau pure * CRAYON - gommer les traces de crayon - s'il reste des traces en surface, laver à l'alcool à bruler pur - s'il y a eu pénétration, appliquer un cataplasme de talc ou de craie en poudre avec alcool à bruler. * EFFLORESCENCES (formation saline) - cristallisation de sels minéraux contenus dans les matériaux (pierre ou mortier de joint) amenée à la surface du parement par migration de l'eau de pluie Ce genre d'efflorescence disparait progressivement au fur et à mesure de l'élimination des sels minéraux, elles sont assez rapidement lavées par la pluie - cristallisation de sels minéraux provoqués par la combinaison de la potasse et de la soude contenue dans un produit de ravalement alcalin Simplement brosser, pas de remède curatif * ENCRE L'enlèvement de ce type de tache n'est pas garanti du fait de la diversité des colorants qui entrent dans la composition des encres. Cependant, on peut essayer les méthodes suivantes : >> sur les taches d'encre bleue - appliquer une pâte constituée de 500 gr de blanc d'Espagne (droguerie), 400 gr d'eau, 100 gr de perborate de sodium (pharmacie) - laisser sécher , brosser, rincer à l'eau - s'il subsiste des taches brun jaunâtre, les imprégner durant 15 minutes avec une solution de 100 gr d'acide oxalique (droguerie) dans un litre d'alcool à bruler avec légère addition de bifluore d'ammonium (droguerie sur commande). Ensuite, neutraliser par une solution d’ammoniaque. Brosser, rincer abondamment à l'eau claire. Si nécessaire répéter l'opération. >> sur les taches d'encre fraiches - imprégner pendant 15 minutes avec l'une des solutions suivantes : * 100 gr d'acide oxalique (droguerie) dans 1 litre d'alcool à bruler * 100 gr d'acide nitrique (droguerie) dans 1 litre d'eau * 100 à 150 gr d'acide phosphorique (droguerie ou pharmacie) dans un litre d'eau * 50 gr de borate de sodium (pharmacie) dans 1 litre d'eau - ensuite neutraliser l'action des acides par une solution d'ammoniaque - si les taches subsistent appliquer une pâte composée de 600 gr de chlorure de calcium (pharmacie) et 400 gr d'eau. * FRUITS ET CONFISERIES - frotter la surface avec une solution chaude de détergent synthétique en poudre - si des rugosités se forment, les atténuer avec un adouci à la pierre ponce pulvérisée ou abrasif équivalent. * GOUDRON DE BOIS OU DE FUMÉE >> sur taches superficielles : - frotter avec une poudre abrasive, - passer ensuite un chiffon imbibé d'eau de javel - rincer. >> sur taches plus profondes : - étendre une pâte composée de kieselguhr et benzol - laisser sécher, brosser -décolorer la tache à l'eau de javel - rincer abondamment - pour accélérer l'élimination des taches provoquées par le goudron de bois, les frotter d'abord avec une solution de glycérine diluée dans l'eau. * GRAFFITIS DE PEINTURES Les meilleurs résultats sont obtenus à l'aide de produits du commerce. Les résultats sont fonction de 2 facteurs : la porosité des roches et la nature de la peinture. Les peintures glycérophtaliques solvantées à l'acétone sont très difficiles à enlever. Les peintures aérosols laquées sont enlevées avec des solvants courants du commerce ou, même avec certaines lessives ou nettoyants ménagers. Sur certains marbres, les graffitis réalisés avec du minium de plomb (ancienne peinture antirouille) ne peuvent pas être enlevées par des solvants. L'abrasion par microsablage reste la seule solution. Les antipeintures composées de chlorure de méthylène ou de dichlorométhane sont les plus efficaces sous forme de gels appliqués au pinceau ou en aérosol. Ces produits décapants de peintures nécessitent des précautions d'emploi (pour les yeux et pour la peau) Après rinçage, aucune altération des roches n'est observée. Les produits de cette composition conviennent également pour supprimer les inscriptions effectuées sur les roches au feutre indélébile. * GRAISSE - gratter la graisse - émulsifier la tache restante avec de l'eau savonneuse additionnée de phosphate trisodique (droguerie sur commande) - rincer ensuite. ou bien - appliquer un cataplasme au trichlorétylène recouvert d'une feuille de plastique ou d'aluminium pour limiter l'évaporation. * HUILES MINÉRALES - PÉTROLE En dehors des détachants du commerce très efficaces : >> sur tache fraîche : - éponger avec un tissu ou de la ouate hydrophile, - recouvrir d'une substance absorbante : chaux grasse en poudre, terre à foulon, blanc d'Espagne - laisser sécher puis brosser. >> sur tache ancienne : - enlever la surface d'huile liquide ou solidifiée - appliquer un cataplasme composé d'un volume de benzol pour 3 volumes de poudre absorbante - le recouvrir d'une feuille de plastique ou d'aluminium pour limiter l'évaporation - laisser sécher puis brosser. * HUILES VÉGÉTALES (lin, soja, etc..) >> sur tache fraîche : - éponger avec un tissu ou de papier hydrophile, - recouvrir d'une substance absorbante : chaux grasse en poudre, terre à foulon, blanc d'Espagne - laisser sécher puis brosser. sur tache ancienne : si la substance absorbante n'a pas enlevé les taches : - appliquer un cataplasme composé d'un volume de trichlorethylène pour 10 volumes de substance absorbante - laisser agir pendant une heure, rincer. >> ou bien : - préparer un cataplasme composé d'un volume de phosphate trisodique , un volume de perborate de sodium, 3 volumes de talc en poudre et de savon liquide dilué dans l'eau chaude - étendre 3mn environ d'épaisseur de la pâte ainsi obtenue - laisser sécher, brosser, rincer - si nécessaire, recommencer l'opération. * MASTIC - enlever l'épaisseur de mastic au couteau de peintre ou similaire - frotter les traces restantes à l'alcool à bruler. * MERCUROCHROME - utiliser des gants de caoutchouc, verser sur la tache du permanganate de potassium, suivi d'acide oxalique, éponger - rincer à l'eau pure. * MORTIER - décoller le dépôt de mortier avec un couteau de peintre ou similaire, nettoyer la surface souillée, - frotter ensuite avec une solution d'un volume d'acide chlorhydrique pour 10 volumes d'eau, - limiter le temps de contact de la solution sur la pierre, rincer abondamment. * PEINTURE >> sur tache fraiche : ne pas appliquer de solvant. Utiliser un tissu absorbant, frotter en ajoutant une poudre à récurer et rincer à grande eau. >> sur tache ancienne : séchée, chaque type de peinture requière en fonction de sa nature un agent détachant particulier. Se renseigner auprès du fournisseur. Les réactifs nettoyants sont d'une manière générale : le benzène (droguerie) pour les peintures glycérophtalmiques et vinyliques, l'alcool méthylique pour les peintures à l'huile. * ROUGE A LÈVRES Taches difficile à éliminer : - pour les atténuer, appliquer un cataplasme composé de trichloréthane et d'une poudre absorbante (kieselguhr, diatomées) protégé de l'évaporation par un morceau de verre ou de feuille étanche. Laisser sécher et brosser. - Il est à craindre qu'il subsiste une auréole qu'on peut atténuer en frottant avec un abrasif. * ROUILLE - commencer par éliminer la cause des taches - utiliser le "rubigine", antirouille commercial composé d'acide fluorhydrique et oxalique ou bien procéder comme suit : >> sur les taches superficielles : - imprégner les taches durant 15 minutes avec une solution de 100 gr d'acide oxalique (droguerie) par litre d'alcool à bruler avec une légère addition de bifluore d'ammonium (droguerie sur commande) - brosser, rincer abondamment à l'eau claire, si nécessaire répéter le traitement. >> sur les taches très prononcées : - appliquer un cataplasme de 5 à 10 mm d'épaisseur composé de : * blanc d'Espagne * 1 kg de citrate de sodium (droguerie sur commande) * 6 litres de glycérine (pharmacie) * 6 litres d'eau - laisser sécher, brosser - rincer abondamment à l'eau claire - répéter le traitement si nécessaire * SALPÊTRE Le salpêtre est le résidu du développement de bactéries qui utilisent pour se nourrir l’ammoniaque provenant des eaux du sol et le carbonate de calcium contenu dans le mur. Un autre type de bactéries utilise le soufre réduit dont le résidu est le sulfate de calcium qui par son gonflement provoque des lésions en plaques. Pour qu'il y ait formation de salpêtre sur un mur, il faut que les cinq conditions suivantes soient remplies : 1 - une partie du mur est à l'air libre, l'autre est au contact du sol 2 - le sol contient des matières organiques nitreuses 3 - le sol est humide 4 - les matériaux constituant le mur sont poreux 5 - il y a une présence de bactéries dans le sol ou sur le parement du mur Le processus de formation du salpêtre est étroitement lié à la migration de l'eau du sol vers le parement libre du mur. Lorsque le processus de salpêtre est amorcé, il se continue indéfiniment, car les matières nitreuses à partir desquelles il se forme existent dans le sol en quantité importante et facilement renouvelable par circulation d'eau. La présence de salpêtre prouve que la construction du mur n'a pas été faite de manière rationnelle, pour lutter contre, il suffit d'intervenir sur une ou plusieurs des cinq conditions nécessaires à sa formation . On peut ainsi traiter à divers emplacements : - dans le sol avoisinant les fondations on peut soit * enlever les matières organiques en contact avec les fondations * mettre un feuille de matière plastique étanche ou un enduit bitumeux, le long de la fondation avant de remplir de remblais ne contenant pas de matières organiques * canaliser les eaux d'écoulement * drainer au niveau des fondations * daller le sol en bordure des murs - dans le mur : scier le mur à la base et introduire une barrière étanche horizontale - sur le parement du mur : * appliquer une solution désinfectante (sulfate de cuivre, sulfate de zinc, bichlorure de mercure) ou un produit anti-salpêtre * détruire les bactéries par la flamme * SANG - laver les taches à l'eau - les imbiber d'une solution de soude de potasse caustique (droguerie) - recouvrir d'un tissu humide - après quelques minutes, rincer à l'acide acétique (vinaigre, droguerie) pour éliminer toutes les alcalinités - rincer ensuite à l'eau claire * TABAC >> Taches superficielles - frotter à la pierre ponce ou abrasif équivalent - rincer à l'eau pure ou en solution avec de l'acide nitrique (droguerie) >> Taches plus profondes ou parements ne pouvant être frottés - employer un tissu imbibé d'alcool à bruler - ou appliquer un cataplasme de blanc d'Espagne et d'alcool à bruler, laisser écher, enlever le cataplasme durci, rincer à l'eau claire, recommencer si besoin * TOMATE ET VIN - employer un tissu ou de la ouate hydrophile imbibée d'une solution de 25 gr de bisulfite de soude (droguerie) par litre d'eau * URINE >> Taches récentes - nettoyer à l'eau additionnée de détergent >> Taches anciennes - nettoyer à l'eau de javel pure - laisser agir 5 minutes - rincer abondamment à l'eau claire

Quelques bonnes raisons de choisir la pierre….

Des temples égyptiens aux immeubles haussmanniens, en passant par les cathédrales ou les châteaux de la Loire, la pierre impose ses qualités. La pierre fabrique votre image : "Préfabriqué" par la nature, ce matériau prend sa forme définitive par l'intervention de l'homme et se montre apte à répondre à toutes les exigences. La taille sur mesure lui permet donc de s'adapter aux besoins et, par des réalisations personnalisées, d'éviter l'uniformisation. La beauté et l'originalité sont à la portée de chacun. La pierre s'inscrit dans la quête actuelle d'authenticité : Notre époque est marquée par un retour aux sources, une recherche de racines et la pierre est le matériau noble qui symbolise le retour aux traditions ancestrales, au naturel. La pierre participe à une qualité de vie : Des maisons de campagne fraîches au plus fort de l'été attestent que la pierre est un bon isolant thermique, qui préservera de la même manière des assauts de l'hiver. Une autre qualité précieuse de la pierre est une capacité d'isolation contre les nuisances sonores devenues de plus en plus agressives. Les techniques modernes auxquelles ont su s'adapter les professionnels de la pierre lui permettent d'être un matériau actuel qui répond aux besoins d'immédiateté de la société. La pierre est un matériau durable, transmissible : Une construction n'est pas un produit de consommation éphémère. Le riche patrimoine laissé par les générations précédentes dans nos villes, comme dans nos campagnes, le montre. Qu'en serait-il si des matériaux légers, peu fiables, avaient été utilisés ? La pierre peut répondre à la critique qui lui est faite le plus souvent : Est-elle vraiment chère ? Pour un même temps d'existence, une construction qui demandera de nombreux entretiens, qui durera moins d'un demi siècle est-elle un bon investissement ? Un matériau qui vieillit bien est le garant d'économies à long terme. Un matériau isolant, c'est bien connu, nécessite une moindre dépense d'énergie. Admettre que la pierre est plus chère que d'autres matériaux, ce serait comparer ce qui n'est pas comparable. Ses qualités, son aspect - sachant que le sous-sol est riche d'une grande gamme de nuances - apportent à une réalisation en pierre un caractère auquel aucun autre ne peut prétendre. Sa noblesse et le luxe qu'elle garantit sont inégalables. Précisément, avec la pierre, le luxe est accessible à tous. Lors d'une enquête effectuée auprès d'architectes au salon BATIMAT, tous reconnaissent les qualités de la pierre mais ont besoin d'être informés, stimulés et accompagnés dans leur démarche lorsqu'il s'agit de la pierre. Par ailleurs, renseignez-vous auprès de votre centre d'impôt qui peut vous permettre de récupérer de 15% à 20% des factures lors de travaux réalisés dans votre habitation principale pour des revêtements de surfaces (muraux, sols...) , de remplacement de gardes-corps ou rambardes, d'isolation thermique ou acoustique... Choisir la pierre c'est donc prendre le temps de vivre, de construire durablement, en pensant autant au présent qu'au passé et à l'avenir.

Les carrières Sauvanet : une longue tradition familiale

Dans la Nièvre, sur les bords de Loire, bien connus en France pour leur crus, la famille Sauvanet travaille la pierre depuis 200 ans, soit 7 générations. Actuellement, l'activité se concentre sur deux sites : La carrière de VERGER, sur la commune de Suilly-la-Tour (dans le canton de Pouilly sur Loire) a été ouverte vraisemblablement vers le XIVème siècle puisque l’on retrouve référence de cette pierre dans le Pont de Beaugency (Loiret) datant de cette époque. A près une exploitation artisanale des couches de surface par des ouvriers locataires au m2 - la commune a compté jusqu’à 150 carriers - depuis 1922, la masse de pierre qui couvre 30 ha est exploitée sur une hauteur de 15 mètres. La pierre de VERGER est une pierre calcaire dure. Ses bancs sont visibles : roches à grain grossier pour le moëllon en surface, pierres à grain plus serré, plus dense, ayant l’aspect du marbre : VERGER moucheté, veiné puis bancs de Lyot : clair, beige uni et beige et bleu. La carrière de GARCHY-MALVAUX, sur la commune de Garchy près de Pouilly sur Loire, connue depuis plusieurs siècles : églises de Briare et de Saint Andelain, les châteaux du Nozet, de Vergers, de Sancerre, Casino de Vichy… a été reprise en 1948. Signalons que cette carrière a appartenu dans les années 20, au talentueux sculpteur PINA, dernier élève de RODIN qui a vécu jusqu’à sa mort dans la région. La pierre de GARCHY-MALVAUX est une pierre calcaire demi-dure, elle.est exploitée sur une hauteur de 19 mètres et offre deux qualités de pierre de couleur blanc-crème : pierre fine de Malvaux en sa partie supérieure, pierre de GARCHY, plus dure et veinée horizontalement, en sa partie inférieure. Les Ets Sauvanet Carrières de la Nièvre, dont l’effectif est de 15 personnes, est une entreprise familiale dynamique et passionnée, qui malgré les modes passagères et les aléas économiques, souhaite perpétuer tant cette spécialité et les savoir-faire que la tradition familiale – valeur aussi sûre que la pierre. Vous êtes invités à venir visiter ces sites, œuvres conjointes de la nature et des hommes.

Highslide for Wordpress Plugin